EVALUATION – La révolution est en marche

L’évaluation est la pierre angulaire de toute démarche de gestion des compétences et des talents.

Du recrutement à la promotion, l’évaluation permet d’aligner les compétences et les talents vers l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

Depuis l’origine et quelle que soit sa forme (bilan de compétences, recrutement, entretien d’évaluation,…) les évaluations sont toujours conduites par un seul évaluateur (manager, RH, psychologue) à un instant donné, chacun évaluant selon son expertise une dimension spécifique du salarié, sans pour autant que les données ainsi recueillies soient compilées voire croisées.

Sous l’effet combiné du développement des technologies de l’information, de l’essor des réseaux sociaux, du développement des modes de management et du besoin croissant des individus de recevoir des feed-backs, nous assistons ou plutôt nous allons assister à une véritable révolution des modes d’évaluation. Certains prédisant même la disparition sous sa forme actuelle du duo évaluateur/évalué.

Six tendances se dégagent

L’évaluation sera un processus continu

Rencontrer son employé une fois par année n’est plus suffisant. Les managers le notent dans leur quotidien. Les salariés cherchent à être informés plus souvent quant à leur performance et opportunités d’apprentissage. Les occasions sont nombreuses : fin de projet, fin de trimestre, changement d’équipe, etc. Les occasions d’évaluation peuvent aussi être plus courtes et plus pointues avec des petits questionnaires en ligne, des rencontres informelles, des sondages rapides sur les plateformes sociales avec les collaborateurs, les managers et les clients.

L’évaluation sera collaborative

L’évaluateur expert ne sera plus seul. Il pourra prendre connaissance des commentaires des autres et les intégrer. Il sera en mode collaboratif.

Les évaluations seront constructives

La valeur ajoutée de l’évaluation ne se situera plus dans la simple communication des résultats mais davantage dans la capacité des RH, managers ou de tout autre personne à dégager dans la masse de données d’évaluation des indices de progression, des leviers de développement et des modes préférentiels d’apprentissage et à accompagner le salarié vers une meilleure connaissance de soi et de ses leviers de développement.

L’évaluation sera multi-sources

Les plateformes de réseau sociaux (LinkedIn, Twitter, Facebook, etc.), les plateformes de communautés virtuelles, les plateformes d’apprentissage en ligne (MOOC par exemple), les Réseaux Sociaux d’Entreprises, les modules de SocialCRM et les canaux de contact clients offrent toutes une dimension sociale qui favorise les feedbacks tels que les commentaires, les « J’aime », les « Bravo » et les « partage ».Dans un avenir proche, toutes ces appréciations pourraient être compilées dans un outil intégrateur.

Les évaluations seront partageables et transférables

Visuelles et présentées de façon dynamique en ligne, elles seront accessibles en mode mobile, mises à jour en temps réelet disponibles sur des plateformes privée et individuelles pour être transférées d’une entreprise à une autre.

Les évaluations seront prédictives

Avec le BigData RH, les analystes statisticiens et les spécialistes du comportement pourront bientôt dégager des indicateurs prédictifs sur la performance des salariés. On parlera de Talents Analytics. Avec la neurobiologie, la neuropsychologie et la médecine génomique il sera possible de prévoir des comportements.